JOHN FIORE

JOHN FIORE

Né à New York dans une famille de musiciens, John Fiore a reçu sa première éducation musicale de ses parents : son père, chef de chœur et pianiste, et sa mère, chanteuse. Après le déménagement de la famille à Seattle, il poursuit son éducation musicale, apprenant le violoncelle et d’autres instruments à cordes en plus du piano.

À l’âge de quatorze ans, il entre dans l’univers musical professionnel à l’Opéra de Seattle et, au cours des six années suivantes, il y acquiert une excellente réputation en tant que pianiste et répétiteur notamment lors de la répétition annuelle du Ring des Nibelungen de Wagner. Il a ensuite perfectionné sa formation musicale à l’Eastman School of Music de Rochester, New York. A l’été 1981, il a rejoint l’ensemble de l’Opéra de Santa Fe, lors du festival d’opéra d’été le plus renommé des États-Unis.

En très peu de temps, il est devenu l’un des assistants musicaux les plus recherchés par les trois principales compagnies d’opéra d’Amérique du Nord : l’Opéra de San Francisco, le Chicago Lyric Opera et le MET de New York.

À l’été 1986, il répond à un appel de Zubin Mehta au Maggio Musicale de Florence et se rend peu après au Festival de Bayreuth pour une nouvelle production de Tristan et Isolde , sous la direction de Daniel Barenboim. La même année, il commence à travailler avec Leonard Bernstein comme assistant. La direction musicale du Faust de Gounod à l’Opéra de San Francisco marque le début de sa carrière de chef d’orchestre.

1990 marque son entrée sur la scène symphonique avec de nombreuses invitations à des concerts sur trois continents. Son remplacement de Robert Shaw à l’Orchestre philharmonique de Los Angeles au Hollywood Bowl , pour un Requiem de Verdi, – unanimement salué par le public et la presse – a marqué sa percée en tant que chef d’orchestre de concert aux États-Unis et l’a conduit à Boston, au Minnesota, à Seattle, à Toronto et à New York. A New York, il a dirigé plus d’une centaine de soirées de spectacles au MET, mais également au Chicago Lyric Opera, au San Francisco Opera, à Santa Fe et à Houston.

Également en Europe, il reçoit de nombreuses invitations des grands orchestres de la scène internationale. A partir de 1998, John Fiore a répondu présent aux invitations de grandes institutions européennes. En tant que directeur général de la musique, il a pris la direction musicale du DOR de Düsseldorf/Duisburg, simultanément avec l’Orchestre Symphonique de Düsseldorf et plus tard avec l’Opéra National et l’Orchestre de Norvège à Oslo, tout en poursuivant activement ses activités de concerts internationaux dans d’autres pays.